Search
  • Julie at WiseMasterMind

Comment lutter contre les addictions? Changer nos croyances limitantes face à la dépendance.


Source : Johann Hari TED TALK / Tout ce que vous pensez à propos des addictions est faux.


"Ca fait 100 ans que les drogues ont été interdites aux USA, en Grande-Bretagne et en Europe. La législation évolue mais nos croyances sont restées les mêmes.


Commençons avec ce que nous croyons savoir, ce que je croyais savoir également.


Pendant un siècle, on nous a rabâché une certaine histoire. Nous pensons qu'il y a des hameçons chimiques dans les drogues comme l’héroïne. Et que si vous en prenez pendant par exemple une période de 20 jours, votre corps deviendrait dépendant, vous commenceriez à en avoir physiquement besoin et à la fin de ces 20 jours, vous seriez accros à l'héroïne. C'est ce que je pensais également.


Cependant, Si, en sortant d'ici, une voiture me renverse et me casse un membre, je serais conduit à l'hôpital où l'on me donnera des tonnes de morphine. La morphine, c'est de l'héroïne. Cette héroïne est bien meilleure que celle que vous trouvez dans la rue. La drogue que vous achetez au dealer est contaminé, il y a peu d'héroïne, alors que celle que le docteur vous prescrit est médicalement pur. Et on vous en donnera beaucoup et parfois pendant très longtemps. Ainsi, beaucoup d’entre nous avons déjà consommé une grande quantité d'héroïne à la suite d’une opération chirurgicale.

Et si ce que nous croyons sur la dépendance est vrai, nous avons tous étaient exposés à ces hameçons chimiques. Nous devrions tous être accros. #dépendance Or, vous l'aurez remarqué, si votre grand-mère s'est fait remplacer la hanche, elle n'est pas ressortie en accro junkie.


Alors que penser quant aux drogues et aux addictions ? #drogue #addiction


Bruce Alexander, professeur de psychologie à Vancouver a mené une expérience incroyable qui nous aide à vraiment comprendre ce problème. Le Pr Alexander explique que l'idée de la dépendance que nous avons tous en tête, vient en partie d'une série d'expériences conduites au début du XXe siècle. Ce sont des expériences très simples. Vous pouvez les faire chez vous si vous êtes un peu sadiques sur les bords. Prenez un rat, mettez-le dans une cage vide et donnez-lui deux bouteilles d'eau : une avec seulement de l'eau et l'autre avec de l'eau mélangée à de l'héroïne ou de la cocaïne (en fonction de ce que vous avez les moyens d’acheter). Si vous faites cela, le rat préférera presque toujours l'eau droguée, et presque toujours, il se tue assez rapidement. Il fait une overdose. #psychologie


Nous en avons déduit que le produit ingéré est responsable de l’addiction.

Mais dans les années 70, le Pr Alexander étudie cette expérience et remarque quelque chose. Je cite « Nous mettons le rat dans une cage vide. Il n'a rien à faire à part prendre ces drogues. Essayons quelque chose de différent. » Le Pr Alexander a construit une cage, appelée « Rat Park », qui est l'équivalent d’un « Paradis pour les rats ». Ils ont des tonnes de fromage, des tonnes de boules de couleurs, des tonnes de tunnels. Surtout, ils ont plein d'amis rats et ont plein de rapports sexuels. Ils sont au Paradis des rats. On leur présente les deux bouteilles d'eau, l'eau normale et l'eau droguée.


Voici ce qui est fascinant : au « Paradis des Rats », ils n'aiment pas l'eau droguée. Ils ne la consomment presque jamais. Aucun d'entre eux ne la consomme de façon compulsive. Aucun ne fait d'overdose. On va de presque 100% d'overdoses avec la première expérience lorsqu'ils sont isolés à 0% d'overdose lorsqu'ils ont une vie heureuse et sociale.


Lorsqu'il a vu ça, le Pr Alexander a commencé à penser qu'il y aurait une autre théorie sur l'addiction et commence sa réflexion ainsi Et si l'addiction n'a rien à voir avec les hameçons chimiques des drogues, le produit en lui-même, mais plutôt avec la cage ? Et si la dépendance était une adaptation à un environnement triste et vide ? #triste #tristesse #environnementdifficile


À ce sujet, un autre professeur, Monsieur Peter Cohen, aux Pays-Bas nous éclaire. Il explique que les êtres humains ont un besoin naturel et inné de se lier. Lorsque nous sommes heureux et en bonne santé, nous nous lions et nous connectons avec autrui. Mais, si vous ne pouvez pas le faire parce que vous avez été traumatisé, isolé ou écrasé par la vie, vous allez vous lier avec quelque chose qui vous procurera du bien-être. Ça pourrait être le jeu, la pornographie, ça pourrait être la cocaïne, le cannabis, mais aussi la cigarette, l’alcool, et même le sucre, le shopping ou encore les smartphones… Peu importe avec quoi mais vous allez vous lier à quelque chose parce que c'est notre nature. C'est ce que nous voulons, en tant qu'êtres humains. Nous avons tous besoin de connexion.

Bruce Alexander, qui a fait l'expérience de la cage « au Paradis des Rats » dit que lorsque l’on parle de toxicomanie nous parlons tout le temps du rétablissement individuel, et c'est juste d’en parler, mais nous devrions parler également de la guérison sociale. Nous avons créé une société où, pour la majorité, la vie ressemble bien plus à cette cage isolée et bien moins à un « Paradis pour rats ».

Rappelez-vous. Le contraire de la dépendance n'est pas la sobriété.

Le contraire de la dépendance est la connexion.

#connexion #sortirdeladépendance


Conseils de Julie Sulpice, Kinésiologue, Facilitatrice PSYCH-K ® et Coach à Aix-en-Provence, France :

"Commençons de manière individuelle à changer nos mentalités et croyances quant à l’addiction. #mentalité #croyanceslimitantes

Par les temps qui court, prenez soin de vous et de votre cage. Prenez soin de votre environnement, augmenter vos connexions sociales authentiques, faites des activités qui vous procurent une connexion profonde avec vous-même et les autres, car nous sommes devenus plus que jamais extrêmement vulnérable à toute forme d’addiction aussi sournoise soit-elle, que le verre de vin qui s’installerait quotidiennement au dîner, l’excès de sucrerie ou la reprise d’une petite cigarette anodine".


Lost Connections: Uncovering the Real Causes of Depression – and the Unexpected Solutions. https://www.amazon.com/gp/product/B07583XJRW/ref=dbs_a_def_rwt_hsch_vapi_tkin_p1_i0


0 views

wisemastermind2020@gmail.com

+ 33 6 09 63 43 82 (France)

Messenger Julie Sulpice

SIRET 880 068 622 000 21